Présentation de Power BI

27 mai 2019

Microsoft Power BI (Business Intelligence) permet de créer toutes sortes de visualisation de données interactives et ainsi de prendre facilement tous types de décisions. Plus précisément, Microsoft Power BI possède un ensemble d'outils décisionnels pour traiter la donnée et la transformer. Il permet également de partager des données entre différents utilisateurs sous forme de tableau de bord, qui seront accessibles par de nombreux moyens.

 

 

Par exemple, ici, nous avons un tableau de bord issu des documents de Microsoft :

 

Nous allons décomposer en plusieurs étapes Power BI. Premièrement, il est nécessaire de préparer nos données, c'est le rôle de l'outil Power BI Desktop.

 

 
 

Comme évoqué précédemment, il est également possible de partager des tableaux de bord via Power BI grâce à l'espace de stockage dans le Cloud mis en place par Microsoft :

 

 

Une fois notre travail réalisé avec Power BI Desktop, nous le publierons sur l'espace Cloud de Microsoft afin que nos différents collaborateurs puissent le consulter n'importe où, n'importe quand et sur n'importe quel appareil (via ordinateur ou applications mobiles).

 

Nous décrirons et approfondirons davantage ses différentes étapes. Premièrement, nos données d'origine contenues dans une base de données extérieure à Power BI (fichiers Excel / XML, base de données Access / SQL Server / Oracle ou tout autres formes de bases données) doivent être importées dans Power BI.

 

 

Une fois nos données importées, l’éditeur de requête de Power BI Desktop est chargé de se connecter aux données et de les extraire. On dit que c'est un ETL car il extrait et transforme nos données afin qu'elles aient l'apparence requise pour être utilisées par Power BI.

Par la suite, Power BI Desktop chargera les données et permettra à l'utilisateur de les restructurer, d'effectuer des calculs (passer d'un prix hors TAXE à un prix TTC par exemple), d'effectuer des tests conditionnels ou encore de mettre en place des agrégats afin d'observer un minimum, un maximum, une somme ou une moyenne d'une certaine colonne. Il est également essentiel de mettre au point un modèle relationnel pour expliquer efficacement à Power BI comment nos différentes tables sont reliées entre elles (exemple ci-dessous).

 

 

Enfin, à l'intérieur de Power BI Desktop, il nous sera maintenant possible de créer différents types de rapports. Ces derniers pourront intégrer tous types de graphiques (en aires, à barres, combinés ...), des cartes, des tableaux qui permettront de visualiser efficacement nos données brutes :

 

 

Lorsque nous le souhaitons, il nous est possible de publier et de partager nos différents rapports sous forme de tableaux de bord disponible dans le Cloud de Microsoft. Les utilisateurs autorisés auront alors accès à ses informations et pourront consulter ses tableaux de bord mais aussi interagir avec eux (en filtrant par exemple).

 

 

Merci à tous et à très bientôt !

Articles en relation

envelopephone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram