Comment utiliser les différentes fusions sur Power BI ?

16 mai 2022

Vous souhaitez fusionner un jeu de données ? Leader sur le marché, Power BI est une solution de visualisation et d’analyse de données qui dispose de nombreuses fonctionnalités. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir un tutoriel pour apprendre à réaliser différentes fusions avec Microsoft Power BI.
 

 

Quels sont les différents types de fusions sur Power BI ?

 

La fusion de requêtes (également appelée jointure) est une fonctionnalité très pratique qui vous permet de joindre ou de combiner deux tables associées, en fonction de leurs valeurs correspondantes.

 

Jointure Power BI

Crédit image d’illustration : © Microsoft.com

 

Sur Power BI, il existe différents types de jointures : Externe gauche, externe droite, externe entière, interne, gauche opposée ou droite opposée. Il est particulièrement important de bien comprendre les nuances entre ces différents types de jointures, afin d’obtenir les résultats escomptés.

La création de tables fusionnées vous permet d’une part d’enrichir une base de données déjà existante, d’ordonner, de structurer et de synthétiser les informations, de réaliser une analyse de table, ainsi que de rendre la lecture et l’exploitation de vos données plus facilement compréhensible.

 

Importer, fusionner et mettre en forme vos données avec Microsoft Power BI

 

Dans ce tutoriel, nous allons principalement nous intéresser aux fusions internes, aux fusions externes à gauche, aux fusions externes à droite ainsi qu’aux fusions externes entières.

Pour démarrer la fusion de requêtes, vous devez dans un premier temps importer votre base de données. À noter qu’une fusion entre requêtes ne fonctionne que dans le cas où il y a une colonne commune.

Pour créer une table fusionnée dans Power BI, rendez-vous dans l’onglet « Transformer les données », situé dans la barre de menu. Dans un premier temps, nous allons réaliser une fusion interne qui permet de joindre des lignes communes entre deux requêtes. Pour ce faire, sélectionnez l’outil « Combiner », puis renseignez le nom de la requête à fusionner. Cliquez ensuite sur la colonne en commun des deux requêtes et choisissez le type de jointure, c’est à dire « Interne ».

 

Fusion interne Power BI
Crédit image d’illustration : © Microsoft.com

 

Concernant la fusion externe à gauche, celle-ci s’effectue uniquement par rapport à la colonne de gauche. Pour ce faire, vous devez utiliser une nouvelle fois l’outil « Combiner », sélectionner la sous-catégorie « Fusionner les requêtes », et choisir le type de jointure : « Externe gauche ». Pour la fusion externe à droite, le principe reste le même, à la seule différence est que la fusion s’effectuera par rapport à la colonne de droite.

 

Fusion externe gauche Power BI

 

Fusion externe droite Power BI
Crédit image d’illustration : © Microsoft.com

 

Dernier cas de figure, la fusion externe entière. Il s’agit tout simplement de la combinaison entre la fusion externe à gauche et de la fusion externe à droite. Pour créer une fusion externe entière, vous devez cette fois sélectionner le type de jointure « Externe entière », dans l’onglet « Combiner ».

Cette fonctionnalité est régulièrement utilisée lorsqu’il s’agit notamment d’obtenir une vue d’ensemble des données. Une fois l’opération de fusion terminée, vous pouvez dès à présent procéder à l’exploitation et à l’analyse de vos données, notamment à l’aide d’un tableau croisé dynamique (TCD).

 

Fusion externe entière Power BI
Crédit image d’illustration : © Microsoft.com

 

Articles en relation

envelopephone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram