Microsoft Power Query

Le traitement de données

à la portée de tous

Microsoft%20Partner_edited.png

Qu'est-ce que Power Query :

Origines et Histoire


Power Query est apparu avec Excel 2010 et a été livré également dans Excel 2013. Il était alors nécessaire de l’installer et de forcer son affichage dans le menu Excel. À partir d’Excel 2016, il se nomme « Get & Transform Data » (obtenir et transformer des données) et il est disponible nativement dans le logiciel de Microsoft. Le langage de programmation de Power Query se nomme « M », un dérivé du C#. 04 ​




Rôle


Power Query se distingue d’Excel par son approche orientée colonnes ou champs , alors que celle d’Excel est orientée cellules, le rendant plus compatible avec les problématiques nouvelles de « Big data » (qu’on peut résumer à « 3 V » : vélocité, volume, variété des données). Il se distingue également des autres ETL (Informatica, Talend, Datastage…) par son interface WSIWYG (what you see is what you get) alors que ceux-ci, plus complexes et plus difficiles à prendre en main, affichent à l’utilisateur un mapping d’éléments et/ou une console de développement.




Introduction


Power Query, auparavant nommé « Data Explorer », est un complément de Microsoft Excel permettant d’extraire, de transformer et de charger d’importants volumes de données. Le terme générique pour désigner ce type d’outil est ETL (de l'anglais Extract Transform & Load). Power Query existe également au sein du logiciel Power BI, étant appelé simplement « Éditeur de requêtes ». 02




Fonctionnement


Dans son fonctionnement, l’utilisateur est d’abord invité à importer des données. Un large choix de sources est disponible, et l’on peut noter la présence de connecteurs prêts à l’emploi avec des applications populaires en Cloud telles que SalesForce, Facebook, Google Maps, Data Gouv ou Google Analytics. Il est également possible de se connecter à des fichiers plats (Excel, CSV, Json, XML…), des bases de données (Access, Oracle…), des API (Application Programming Interface), des Web services… Une fois les données chargées, l’interface ne diffère pas beaucoup d’Excel. Les fonctions sont réparties par thème dans la barre de menus : créer, modéliser, transformer … Pour un certain nombre d’entre elles, l’intitulé et l’icône sont les mêmes que dans Excel (supprimer les doublons, effectuer une somme, etc). Sur la droite, un historique des étapes appliquées permet de revenir à n’importe quelle situation, ou même à la situation initiale, à tout moment. Chaque opération sur le modèle de données donne lieu à l’ajout d’une « étape » et génère automatiquement une ligne de code en M. Dans Power BI Il est possible d’accéder à ce code à tout moment, en se rendant dans l’éditeur avancé. Depuis la version de février 2017 de Power BI, Power Query inclut la fonction « Learn from examples », du machine Learning permettant d’interpréter les fonctions à activer lorsque l’utilisateur effectue des modifications directement sur les valeurs du jeu de données. Cette technologie, couplée à l’interface « user-friendly » de Power Query, en ont fait l’ETL le plus simple à utiliser sur le marché, et de ce fait l’un des plus puissants.





Confiez vos projets à un véritable partenaire Microsoft

Certifiés

MCSA : BI Reporting

Membres du 

Club Power BI

Partenaire officiel de Microsoft

Membres de

Microsoft Research

1 Visuel Power BI sur

Microsoft AppSource

Articles cités par

Power BI Weekly

Articles cités par

Guy In a Cube

Notre expertise :

Nos derniers articles

Suivre une formation Power Query

Montez en compétences sur Microsoft Power Query et reprenez le contrôle sur l’ensemble de vos reportings.

MYPE - prononcer "Maïp" -

signifie : Make Your Process Easier

  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle

Retrouvez notre brochure :