Tutoriel 2 Power BI : Import MySQL Server, Affichage Rapport

29 novembre 2018

Deuxième tutoriel sur Power BI Desktop : Import MySQL Server & Fonctionnalité de l’affichage rapport.
Attention : ce tutoriel fait partie de notre parcours de préparation à l'examen DA-100, afin d'obtenir la certification Microsoft Certified Data Analyst Associate.

1. Dans ce tutoriel nous commencerons par récupérer une base de données SQL.
Afin, d'utiliser plus de fonctionnalités, cette dernière doit contenir des coordonnées, des noms et des nombres.

  • Comme pour Excel, passez par Accueil –> Obtenir les données –> Base de Données MySQL.

  • Ne pas oublier de remplir les identifiants afin de vous connecter. Par défaut c’est « Utilisateur:root » et il n’y a aucun mot de passe.
    Enfin, choisissez "Base de Données" à gauche (si vous utilisez une base de données).
  • Pour terminer, choisissez ce que vous souhaitez importer. (Ici, nous importerons toutes les tables).

Chargez les. Vous voici en possession de vos données.

- Attention, si vous passez par Excel, faites des relations entre vos feuilles. C'est-à-dire des feuilles qui appellent des cases d'autre feuilles ou encore des feuilles avec une colonne portant le même titre ainsi que des données du même type (caractères, chiffres, ...).

  • Comme vous pouvez le constater, il y a différents types de schémas (selon le types de données précédemment rentrées dans la partie champs). Comme Excel, il vous est possible de créer plusieurs pages. Enfin, plusieurs données peuvent également être mises ensemble afin de les comparer.
  • Vous pouvez voir une partie Visualisation, dans celle-ci, vous pouvez personnaliser et changer la forme de tous les éléments sélectionnés ainsi qu’ajouter et retirer ces derniers.
    Voici un exemple de changement de mise en forme pour le montant de la réservation (montant dû) ainsi qu'un ajout de comparaison de numéro de réservation (numeroReservation).

  • Comme vous pouvez le constater, nous ajoutons « numreservation » dans notre graphique et nous avons également changé sa forme.
    L’une des raisons pour laquelle nous pouvons faire plusieurs pages est que tous les éléments mis sur cette page interagissent de façon dynamique entre eux.

  • Étant donné qu'il s'agit d'une base de données, il nous est possible dans la partie Relationnel de créer des relations entre nos feuilles. Ces différentes relations font régir notre visuel carte (elle se centre sur Lille) ainsi que nos autres graphiques (les parties devenues claires sont celles qui n’ont aucun lien avec l’agence de Lille).

Exemple de cas inverse, en sélectionnant Marseille :

Comme vous pouvez le constater, l’inverse se produit.

Il existe également de nombreuses options de format. En effet, vous pouvez personnaliser ce dernier afin de mieux repérer ce que vous souhaitez.

Par défaut, selon vos données sélectionnées, les formats les plus appropriés seront utilisés.
Il est aussi possible de masquer des champs dans un élément tous en laissant leur valeur.

Dans le cas où vous souhaiteriez publier votre élément, il est parfois utile de masquer des lignes dans vos champs (si vous avez par exemple un champ mot de passe).

  • Nous allons aborder à présent le tri. Vous avez aussi certainement remarqué que lors de ces exercices les données n’étaient pas bien triées, en effet ce logiciel nous propose de trier à notre guise chaque élément selon les contenus.
  • Mais selon l’ordre dans lequel nous mettons les données, ces dernières se trieront par défaut automatiquement.
    Si vous souhaitez modifier cela, faites un clic sur « … » qui se trouve en haut à droite de votre élément à trier. Ainsi, il vous est possible de décider comment trier votre contenu. En effet, dans la partie Filtres de la Visualisations, vous pouvez maintenant voir l’ordre de priorité du tri par défaut. Enfin, si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des éléments de la partie champs pour les trier avec l'élément souhaité.

  • Concernant le bouton « Afficher le mode Données », cela permet de faire un zoom sur le contenu du graphique en cachant le reste.

  • Comme on peut le constater en plus de zoomer, nos données détaillées s'affichent sous forme d'un tableau.
    Pour revenir au rapport, aller en haut à gauche et effectué un clic sur Retour au rapport.
  • Power BI utilise le langage DAX, une technologie adaptée aux données et connue initialement dans Excel. Nous pouvons par exemple ajouter 2000 à tous les « montantdu » et les nommer « montant_prix ».

  • Notez à la place de Colonne, le nom de votre colonne souhaitée et à la suite du symbole « = » votre calcul souhaité.

  • Le format Date permet possède 2 options d'affichage.

- Le premier par défaut qui sépare les années, trimestre, mois et jour (Hiérarchie de date).

- Le second qui affiche l'intégralité.

Voici comment fonctionne l’affichage Rapports. Concernant les autres types d’affichage, ils sont assez similaires.

Pour en savoir plus, voici notre troisième tutoriel sur l'optimisation du temps d'affichage dans PowerPivot.

N'hésitez pas à faire appel à MYPE pour une formation Power BI.

Pascal Shan - MYPE
Augustin de la Fouchardiere - MYPE

#PowerBI #formationpowerbi #formationmicrosoftparis #PowerBICommunity #formationpowerquery #formationprogrammationparis

Articles en relation

envelopephone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram